Le Belge le plus riche file en Suisse

Le Belge le plus riche file en Suisse

Il est un peu le Daft Punk de l’économie belge : une voix très écoutée, mais un visage inconnu (la formule est signée Olivier Bailly, journaliste à Médor). Le mystère autour d’Alexandre Van Damme est en effet total : pas d’interviews, pas la moindre photo dans nos bases de données, jamais de contact avec la presse. Son maître-mot : la discrétion. Quasi maladive. On raconte que l’homme a été fortement marqué par le kidnapping de Freddy Heineken en 1983, ce qui expliquerait son culte de l’anonymat.

Il est pourtant omniprésent dans le Royaume : actionnaire historique d’AB InBev (dont il détiendrait encore au moins 2,5 % des actions), il traîne aussi régulièrement dans les coulisses du Sporting Club d’Anderlecht (où son influence va grandissant). Alexandre Van Damme détient également des parts dans les sociétés Douwe Egberts, Kraft Heinz et Burger King.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct