Nicolas Hulot: «Refuser le Ceta, c’est donner une chance à l’Europe»

© Pierre-Yves Thienpont/Le Soir.
© Pierre-Yves Thienpont/Le Soir.

Pour l’écologiste français, les Wallons ont raison de refuser le Ceta tel qu’il est libellé. Notamment parce que, selon lui, l’accord avec le Canada empêcherait l’Europe d’atteindre les objectifs fixés dans les accords de Paris sur le climat.

La Wallonie s’oppose à la signature au Ceta. En résumé, les Wallons estiment qu’en l’état, le traité avec le Canada fait la part belle aux multinationales, au détriment de la puissance publique. Les rejoignez-vous sur ce constat ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct