Bientôt une pilule pour prévenir l’Alzheimer

Bientôt une pilule pour prévenir l’Alzheimer

Prendre une pilule qui empêche l’accumulation de molécules toxiques dans le cerveau pourrait un jour aider à prévenir ou retarder la maladie d’Alzheimer, selon les scientifiques du Baylor College of Medicine, de l’Hôpital pour enfants du Texas et de l’École de médecine de l’Université Johns Hopkins.

L’étude, publiée aujourd’hui dans la revue de référence Neuron, démontre en trois volets la manière dont on pourrait aider à contenir le début des événements qui se produisent dans le cerveau longtemps avant l’apparition des symptômes de la maladie d’Alzheimer. Les scientifiques ont été en mesure d’empêcher ces événements précoces et le développement ultérieur de la pathologie dans des modèles animaux expérimentaux en laboratoire.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct