Ceta: après l’accord, chacun tire la couverture à soi

Ceta: après l’accord, chacun tire la couverture à soi

L’avantage d’un compromis à la belge, c’est que chacun peut tenter d’en sortir gagnant. Il n’a pas fallu longtemps, après l’annonce de l’accord sur le Ceta, pour que chaque parti affine sa stratégie pour tenter de tirer son épingle du jeu.

« On ne m’enlèvera pas de l’idée que le PS et le CDH ont voulu se refaire une virginité par rapport au peuple de gauche aux abois, nous déclare le président du MR, Olivier Chastel. Surtout quand on voit ce qui est dans la déclaration belge : on a explicité ce qu’il y a dans le traité, qui ne bouge pas, pas plus d’ailleurs que le texte interprétatif. »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Politique