lesoirimmo

Bill Gates: «Une présidente américaine, ce serait un grand progrès»

Bill Gates: «Une présidente américaine, ce serait un grand progrès»

Canette de Coca Light à la main, son carburant matinal, avec les cheeseburgers qu’il avale sur le pouce, le fondateur de Microsoft, Bill Gates, 61 ans ce vendredi 28 octobre, homme le plus riche du monde selon le dernier classement du magazine économique américain Forbes, était en visite à Paris et à Londres, cette semaine. Il y a signé des accords de coopération, notamment avec l’Agence française de développement, pour la Fondation Gates. Au cours d’une conférence sur la recherche et l’innovation, il a annoncé des initiatives dans la lutte contre les épidémies. Invitant d’autres milliardaires à les suivre, avec sa femme Melinda, et leur ami Warren Buffet, ils investissent depuis plus de quinze ans l’essentiel de leur fortune, soit des dizaines de milliards de dollars, dans la lutte contre la pauvreté et les maladies, comme la polio, la malaria ou le sida. Avec optimisme, il rend compte des progrès accomplis.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct