Crise de l’asile: l’Europe entre rideaux de fer et cercles de l’enfer

© AFP
© AFP

La crise de l’asile soumet l’Union européenne à des tensions inédites entre ses Etats membres. Les déchirements sont profonds. L’« idée » d’Europe vacille, entend-on. Mais les pires difficultés sont peut-être à venir.

L’UE est cernée par un arc d’instabilité, une succession de pays pour la plupart en guerre, divisés, au mieux chancelants, malgré une décennie de « politique européenne de voisinage » (PEV) qui rêvait, précisément, d’un environnement stabilisé – 12 milliards d’euros à la clé pour la période 2007-2013. Plus proche, le cercle des pays des Balkans occidentaux promis à adhérer un jour à l’Union est à son tour sous forte pression. Quant à la Turquie, qui négocie une très hypothétique entrée dans le « club » depuis dix ans exactement, elle s’enfonce dans la violence et la dérive autoritaire. Les incendies se propagent et l’Europe projette une image pitoyable d’elle-même…

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Monde