Miles Hyman: «Deux visions de l’Amérique que tout oppose»

Miles Hyman: «Deux visions de l’Amérique que tout oppose»

Les images de Miles Hyman illuminent régulièrement les colonnes du New York Times, du Boston Globe ou du New Yorker. Son trait croque avec élégance la mélancolie de la classe moyenne et la nostalgie du mythe américain, dont il est un observateur attentif. Miles Hyman vit pour le moment à Paris mais remplira son devoir électoral dans l’état de Californie, en principe acquis à Hillary Clinton. Quelques jours avant le scrutin, à l’issue d’une campagne traumatisante, il nous dit les enjeux de la lutte idéologique entre Républicains et Démocrates, masqués par les rodomontades de Donald Trump et l’impopularité de Hillary Clinton.

Pour reprendre les termes de Clint Eastwood, le vote pour Donald Trump peut-il être interprété comme un geste de défiance envers une « génération mauviette » de la politique, jugée coupable d’avoir sacrifié la grandeur de l’Amérique ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct