Pierre Melandri: «Il n’a nullement à rougir de son bilan»

Pierre Melandri: «Il n’a nullement à rougir de son bilan»

Quelle place Barack Obama laissera-t-il dans l’histoire ?

Alors même qu’il n’a pas achevé son second mandat, il est sans doute trop tôt pour le dire. Ce qui est sûr, c’est qu’il gardera une place à part pour avoir été le premier Africain-Américain jamais élu et, mieux encore, réélu à la présidence. Il est aussi à parier qu’on se souviendra de la dignité avec laquelle il a assumé ses responsabilités et de la constance de ses efforts pour trouver des solutions aux grands problèmes auxquels le pays était confronté. Autrement, se le rappellera-t-on autant pour ce qu’il a fait que pour ce qu’il a incarné ? Tout dépendra du sort que connaîtront ses grandes réalisations : l’accord avec l’Iran, le partenariat transpacifique et, évidemment, sa réforme du système de santé.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct