Les Françaises ont arrêté de travailler à 16h34

© AFP / Thomas Samson
© AFP / Thomas Samson

2186. C’est l’année qui devrait marquer, selon un rapport du Forum économique mondial, le début de l’égalité salariale entre les hommes et les femmes. Car selon les données d’Eurostat, les femmes sont encore aujourd’hui payées en moyenne 15 % de moins que leurs homologues masculins. Autrement dit, si les Françaises étaient payées autant que leurs collègues hommes, elles pourraient s’arrêter de travailler le 7 novembre à 16h34. Triste constat qui a inspiré l’association féministe Les Glorieuses. Ce lundi, à 16h34 précisément, des centaines de Françaises ont arrêté de travailler. Certaines, comme ci-dessus, place de la République à Paris, se sont retrouvées pour manifester. L’initiative française s’inspire d’une mobilisation hors du commun lancée en Islande, le 24 octobre dernier. Ce jour-là, à 14h38, des milliers d’Islandaises avaient arrêté de travailler.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct