Etats-Unis: les républicains veulent conserver le Congrès

Etats-Unis: les républicains veulent conserver le Congrès

Marco Rubio l’avait traité d’« escroc » et de « danger » pour le Parti républicain. Intimé à tous ses amis de lui tourner le dos avant qu’il ne soit trop tard. Le sénateur de Miami a fini par offrir son soutien officiel à Donald Trump, qui moqua le « petit Marco » durant les primaires de l’hiver. Il n’avait guère le choix : laminé dans le « Sunshine State » - la Floride -, son Etat d’origine, le 15 mars dernier, par le tribun, il courait le risque de perdre son siège à la Chambre haute, en vilipendant celui-ci contre l’avis de ses administrés. Rentré dans le rang, mâchoires serrées, Marco Rubio y a peut-être laissé son honneur, mais il a quasiment assuré sa réélection. Le démocrate Patrick Murphy, parti de loin dans les sondages, a remonté partiellement son retard mais aura du mal à rejoindre et dépasser Rubio, malgré le soutien enthousiaste apporté par Hillary Clinton, son colistier Tim Kaine et le président sortant Barack Obama.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct