«De la fascination, et en même temps de la répulsion»

© AFP
© AFP

Professeur de sciences politiques à l’Université libre de Bruxelles, Pascal Delwit mène ses recherches au Centre d’étude de la vie politique (Cevipol). Auteur de très nombreuses contributions sur la vie politique belge et européenne, il est également spécialiste de l’histoire politique américaine.

Les Belges suivent les élections présidentielles américaines comme s’il s’agissait un peu des leurs. Comment expliquer cette attirance ?

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct