Chute du mur de Berlin & élection d’un président «pro-murs»: quand les symboles se percutent

© EPA / MAURIZIO GAMBARINI.
© EPA / MAURIZIO GAMBARINI.

Quand les symboles se percutent…

Le 9 novembre 1989, le mur de Berlin tombait, « victime » d’une révolution pacifique.

Le 9 novembre 2016, un homme qui promet de bâtir un mur entre deux pays (le Mexique et les États-Unis) est élu président de la première puissance mondiale. Nombreux ont été ceux qui ont dressé un parallèle entre les deux dates. Notamment sur les réseaux sociaux : «  27 ans plus tard, un homme projetant la construction d’un mur de la honte est élu président des USA  », a twitté un internaute anonyme.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct