Jules Frutos, un an après les attentats de Paris: «Il fallait que le Bataclan revive par la musique»

Jules Frutos, un an après les attentats de Paris: «Il fallait que le Bataclan revive par la musique»

Jules Frutos est le co-gérant du Bataclan. Le soir du 13 novembre, il n’était pas dans la salle. Mais son équipe a été enduillée. Depuis un an, il ne rêve plus, dit-il. Accroché à l’idée de réouvrir le Bataclan et de le faire revivre par la musique, le chantier a été pour lui une thérapie. A quelques jours du concert de Sting, qui ouvrira samedi une nouvelle page, il a reçu les correspondants des journaux de Lena, dont Le Soir.

Le Bataclan rouvre ses portes ce samedi. La pression est énorme ?

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct