«UN» thermos, what else?

D.R.
D.R.

Au début de ce mois de novembre, une nouvelle « Opération Thermos » a été lancée. Né en 1987, ce mouvement de solidarité en faveur des sans-abri est actif dans la Région bruxelloise, en particulier aux abords de la Gare centrale. Aujourd’hui, ces bénévoles distribuent des repas, mais à l’origine il s’agissait de thermos de café.

Dans les publicités qui annoncent cette opération, thermos est prononcé avec une finale <os>, alors qu’il n’est pas rare en Belgique d’entendre la finale <o>. En outre, certains hésitent sur le genre de ce nom : un thermos (le plus fréquent aujourd’hui) ou une thermos ? Cet objet familier mérite donc un commentaire linguistique. Même si nous savons que la générosité ne s’embarrasse ni de la prononciation, ni du genre des mots…

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct