Lukaku: Big Rom au centre de toutes les attentions

Au cours de la première mi-temps, alors que la Belgique menait déjà confortablement, Romelu Lukaku a manifesté quelques signes d’agacement pour le peu de ballons qu’il avait reçu dans le rectangle.

C’est évident, un attaquant vit pour le but, et, revers de cette obsession, la critique le loue ou le vilipende en fonction de sa réussite devant la cage adverse. Or, précisément, sa prestation de dimanche soir a démontré qu’un attaquant peut se rendre tout aussi utile à la cause collective pendant 81 minutes sans marquer le moindre but. Le football a voulu aussi lui démontrer qu’il n’était pas toujours ingrat. Sensible à son abnégation, il lui a offert un doublé dans les tout derniers instants.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Football