Sting 57th & 9th

<span>Sting</span> 57th & 9th

Dire, comme l’annonce le sticker, que c’est le premier album pop/rock de Sting depuis plus de dix ans, c’est aller un peu vite en besogne. The Last Ship, dont les chansons ont servi à la comédie musicale du même nom – qui a été un sanglant échec commercial à Broadway – était plus qu’intéressant, avec de nombreuses réflexions autobiographiques.

Mais c’est un fait que ce douzième album solo-ci est une tentative claire de retrouver d’anciennes sensations. On dit tentative car tout cela est loin d’être convaincant, à l’exception du très beau « Inshallah » qui parle de façon originale de réfugiés sur leur barque de fortune. On peut encore sauver le très sobre « The Empty Chair » qui clôt l’ensemble.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct