François Hollande, le président qui parlait trop, dans le viseur de la justice

© Reporters
© Reporters

Si François Hollande pouvait se réjouir de découvrir en François Fillon un probable adversaire bien ancré à droite contre le lequel il pourrait mener bientôt une campagne contre « la casse du modèle social », sa satisfaction n’aura été que de courte durée. Car même quand le temps politique court, la justice ne s’arrête pas. Et en l’occurrence elle rattrape le chef de l’État !

Le procureur de Paris François Molins a décidé d’ouvrir une enquête préliminaire visant le président pour « compromission de la défense nationale », selon les révélations de Libération.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct