Les Wallons à l’assaut d’autres traités

André Antoine préside le parlement wallon. © René Breny
André Antoine préside le parlement wallon. © René Breny - René Breny.

L’après-Ceta est sur les rails à Namur. La commission du parlement wallon chargée des questions européennes a attiré tous les regards lors du feuilleton autour de la signature du traité entre l’Union européenne et le Canada. Le calme est revenu, désormais. « Mais le Ceta n’était pas un feu de paille », prévient André Antoine (CDH), président de l’assemblée, en écho à une petite phrase demeurée célèbre de Paul Magnette (PS), le ministre-président : « Il y aura un avant et un après-Ceta. »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct