Vianney

<span>Vianney</span>

Deux ans après Idées blanches, voici déjà la suite qui ne s’en écarte pas vraiment, sinon que cette fois la production de Clément Ducol (cf. Christophe, Vincent Delerm…) apporte de somptueuses cordes et un quintette de cuivres qui donnent une belle ampleur à des chansons une fois de plus très fines, qui ne parlent pas que d’amour.

On y trouve, par exemple, le plus sombre « L’homme et l’âme » sur les attentats, «  écrite, sans le savoir, le matin où le prêtre de Saint-Etienne-du-Rouvray a été assassiné  ».

Vianney confirme un ton original, un style qui lui est propre, avec des chansons d’une beauté totale.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct