Viol sur mineur: Erdogan cède à la pression de la rue

Viol sur mineur: Erdogan cède à la pression de la rue

Pouvoir suspendre la condamnation d’une personne pour viol sur mineur si son auteur épouse sa victime. Le projet de loi, voté en première lecture jeudi a soulevé un véritable tollé en Turquie. Citoyens, partis d’opposition, organisations de protection de l’enfance… Ils étaient des milliers à manifester au cours du week-end pour demander le retrait du texte qui, selon eux, légitime le viol sur mineurs. Ce mardi encore, plusieurs centaines de personnes ont investi les rues d’Ankara, mains peinturlurées en soutien aux enfants, pour tenter de rejoindre le parlement.

Et la rue s’est fait entendre puisque le texte controversé a été retiré. Une concession rare de la part du gouvernement turc, dominé depuis 2002 par l’AKP.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct