Des potagers urbains à portée de main

- Mie Brinkmann

I l faut cultiver notre jardin », insiste Candide à deux reprises à la fin du conte éponyme paru en 1759. Près de deux cent soixante ans plus tard, l’antienne voltairienne reste d’actualité, à tous niveaux. Mais très concrètement, ce lopin de terre à jardiner vient souvent à manquer dans nos villes toujours plus denses.

De plus en plus de possibilités s’offrent pourtant aujourd’hui aux citadins privés de jardin : potagers partagés, co-jardinage, serres d’aquaponie, potagers suspendus aux fenêtres, kits prêts à l’emploi pour faire pousser chez soi des champignons… Plus besoin d’avoir un jardin ou un balcon. Ni forcément la main verte.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct