L’Ukraine compte sur le soutien de Trump

Conviction sincère ? Ou… méthode Coué ? Le président ukrainien dit, en tout cas, croire au relatif statu quo. A Bruxelles, Petro Porochenko s’est même déclaré confiant : l’Administration Trump, estime-t-il, ne provoquera pas un grand chambardement sur le front des sanctions imposées par les Occidentaux au Kremlin. La question inquiète forcément Kiev, qui redoute d’être « lâché » par le grand frère américain. Elle préoccupe aussi les dirigeants européens. L’UE s’apprête à proroger, d’ici la mi-décembre, les lourdes sanctions économiques imposées à Moscou pour la déstabilisation orchestrée en Ukraine depuis trois ans, cependant que l’ex-république soviétique effectuait un important rapprochement avec l’Union européenne. Mais les Européens se trouveraient en posture délicate s’ils devaient finir en porte-à-faux avec l’allié américain, dans l’hypothèse où le président élu effectuerait un virage à 180º pour se rabibocher avec Vladimir Poutine…

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct