Un peu de TOUT

Les fromages belges
? Un peu de... tout, dit la pub.
Les fromages belges ? Un peu de... tout, dit la pub.

Les cours de grammaire véhiculent quelques certitudes rassurantes. L’une d’elles est la caractérisation traditionnelle de l’adverbe comme un «mot invariable». L’unanimité sur ce point s’accommode pourtant d’exceptions, parmi lesquelles l’adverbe tout.

Tout varie devant un adjectif féminin qui commence par une consonne (la vérité toute nue) ou par un h aspiré (toute hautaine qu’elle soit). Par contre, si l’adjectif féminin commence par une voyelle (une vie tout entière) ou par un h muet (elle est tout heureuse), la liaison rend audible le -t final : la graphie tout peut être conservée.

Cette fluctuation est une survivance d’un état de langue ancien où tout adverbial variait régulièrement en genre et en nombre. Aujourd’hui, tout est devenu plus compliqué...

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct