Kazakhgate: le MR met la pression sur Armand De Decker

Kazakhgate: le MR met la pression sur Armand De Decker

Les bleus voient rouge, ce n’est pas commun. En l’occurrence, les « sorties » d’Armand De Decker, jeudi soir à l’issue du conseil communal à Uccle, surtout samedi en interview dans L’Echo, énervent terriblement les libéraux-réformateurs. Chef de groupe à la Chambre, Denis Ducarme a estimé, dimanche midi à RTL, qu’il y avait un « problème de déontologie » et que le parlementaire montré du doigt dans l’affaire Chodiev, ou kazakhgate, devait adopter « un profil plus bas ». Autant dire : se taire. C’est tout le contraire, on l’a dit.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct