Emeli Sandé Long live the angels

<span>Emeli Sandé</span> Long live the angels

Deuxième album pour la chanteuse britannique, quatre ans après Our Version of Events qui l’a révélée (on l’a découverte avant Coldplay à Anvers, en fait, avant qu’elle ne soit élue chanteuse de l’année aux Brit Awards). Et ça commence très fort avec un « Selah » vénéneux à souhait. C’est ce qu’on a toujours aimé chez Emeli qui réussit toujours à se démarquer de ses modèles américains.

Dans « Breathing Underwater », son souffle prolonge la magie, avant les cordes de « Happen ». Sur le folk « Give Me Something », le dépouillement est à son comble. Au R’nB conventionnel, la Sandé préfère signer des chansons personnelles originales, gorgées d’atmosphères planantes, d’arrangements sophistiqués et de mélodies tortueuses.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct