Le Plan Juncker roule comme prévu, mais peut mieux faire

Le Plan Juncker roule comme prévu, mais peut mieux faire
LE Soir/ Thierry du Bois

Présenté fin 2014 deux mois après l’installation de la Commission actuelle, et mis en œuvre opérationnellement en juillet de l’année suivante, le plan Juncker était destiné à réamorcer la pompe de l’activité économique dans l’UE. Il devait combler, au mois en partie, un énorme déficit d’investissements qui avait été évalué à l’époque entre 600 millions et 1 milliard d’euros. En clair : les capitaux étaient là – ils y sont toujours – mais la faiblesse de la conjoncture entretenait la frilosité des investisseurs.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct