Beyond nous a scotché

<span>Beyond</span> nous a scotché

Lewis Carroll n’est pas loin. Quand le rideau s’ouvre sur d’immenses têtes de lapin, peluches rigolardes (et un peu kitsch) hissées sur des corps athlétiques, Alice au pays des merveilles nous vient d’emblée à l’esprit. Sauf qu’au lieu de chuter dans un terrier, on est propulsé sur les épaules d’incroyables techniciens de la piste.

Au final, le résultat est le même : on atterrit dans un univers parallèle, déformé, avec des personnages qui tordent non seulement les lois de la gravité, mais aussi les limites physiques de corps extraordinairement élastiques.

Après avoir exploré le cabinet de curiosités dans Wunderkammer, la compagnie Circa creuse le sillon de l’absurde, du bizarre, avec sa nouvelle création : Beyond.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct