LuxLeaks: voici les enjeux du second procès

Les faits de vol et de violation du secret des affaires n’étant contestés par personne, c’est la question de la protection des lanceurs d’alerte qui risque de se retrouver au centre du procès en appel.
Les faits de vol et de violation du secret des affaires n’étant contestés par personne, c’est la question de la protection des lanceurs d’alerte qui risque de se retrouver au centre du procès en appel. - AFP.

Il y a une chose qu’on ne peut pas enlever à la justice luxembourgeoise : son efficacité. Deux ans après la révélation du LuxLeaks, voici déjà l’heure du procès en appel. Sur le banc des accusés, toujours pas de trace des multinationales ayant éludé l’impôt, de la société qui les a aidés à le faire (PwC), ou de l’Etat luxembourgeois expert dans le « sur-mesure fiscal ». Les seules personnes dans le viseur de la justice grand-ducale sont toujours les lanceurs d’alerte Antoine Deltour et Raphaël Halet. Ainsi qu’Edouard Perrin, premier journaliste à avoir révélé ces pratiques.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct