Everest ou l’art de se rapprocher des limites

Jake Gyllenhaal ( à gauche) multiplie les rôles physiques. © D.R.
Jake Gyllenhaal ( à gauche) multiplie les rôles physiques. © D.R. - D.R.

Grandiose, belle, tranquille… C’est un peu l’image que l’on pourrait avoir de la montagne. Mais sous cette apparente quiétude, elle peut parfois se révéler impitoyable et cruelle. En mai 1996, un groupe de huit alpinistes, pourtant expérimentés, l’a appris à ses dépens. Tous ont en effet tragiquement péri, pris au piège dans une tempête d’une violence rare.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct