lesoirimmo

Le plan de fréquences des radios se fait désirer

En 2008, le groupe RTL n’avait pas reçu de troisième fréquence à cause de sa position jugée trop forte sur le marché.
En 2008, le groupe RTL n’avait pas reçu de troisième fréquence à cause de sa position jugée trop forte sur le marché. - Mathieu Golinvaux

Le nouveau plan de fréquences radios en Communauté française entrera-t-il en vigueur au 1er janvier 2018, en même temps que son équivalent flamand ? Si officiellement, c’est toujours la volonté affichée par le ministre des Médias Jean-Claude Marcourt, cela devient de moins en moins probable. Un premier report de six mois a déjà eu lieu – initialement c’était prévu pour juillet 2017 – et un second pourrait intervenir. En cause ? L’impossibilité pour le PS et le CDH de s’entendre sur les contours du futur paysage radiophonique. Depuis neuf mois, les deux partis de la majorité à la Communauté française bataillent autour de la révision du décret SMA (services médias audiovisuels). L’avant-projet de décret était inscrit à l’ordre du jour du gouvernement de ce mercredi mais le point a à nouveau été reporté à la semaine prochaine. Même si un accord politique venait à se dégager, il y a peu de chances qu’un texte traduisant en langage juridique ce compromis soit prêt pour le prochain et dernier gouvernement de l’année.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct