Brexit: motus et bouche cousue à la City

Brexit: motus et bouche cousue à la City

Donc nous voilà en plein drame antique : depuis la victoire des partisans du Brexit, la City fait la grève du parloir. Les caciques de la première place financière européenne ont fait vœu de silence et d’anonyme discrétion. Sur les bords de la Tamise, c’est le silence radio alors que les nuages s’accumulent au-dessus du sanctuaire des seigneurs de l’argent dans l’ombre glauque de la sortie prochaine de l’Union européenne et de la perte possible de l’accès au marché unique.

Mais qu’est ce qui se passe sur cet îlot barricadé où bat le cœur du capitalisme anglais ? La City, qui a fait officiellement campagne en faveur du maintien de l’ancrage à l’UE, se calfeutre aujourd’hui derrière les remparts crénelés de la Tour de Londres tandis que les concurrents de New York, Francfort ou Singapour ne cessent de lui mordre les jarrets.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct