Mangala, la poule aux oeufs d’or de Doyen

Edition numérique des abonnés

Bien que d’origine française, Eliaquim Mangala a travaillé son jeu de jambes en Wallonie : à l’AC Lustin d’abord, puis à Wépion, à Namur et enfin au Standard, où il est devenu titulaire en 2009. C’est alors vraisemblablement Luciano d’Onofrio qui attire l’attention du FC Porto sur ce joueur rapide, aussi agile des jambes que de la tête, promis à une carrière internationale. Le transfert est officialisé au mois d’août 2011 pour 6,5 millions d’euros, en même temps que celui de Steven Defour pour 6 millions.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct