Parties fines, caisses noires...: le transfert de Kondogbia concentre les turpitudes de Doyen

785.865 euros
: c’est la commission occulte versée par Doyen Sports à Denos Limited, une société-écran établie aux Emirats Arabes Unis, pour le transfert de Geoffrey Kondogbia de Séville à Monaco. Doyen doit en effet reverser 10% de chaque transfert à Denos.
785.865 euros : c’est la commission occulte versée par Doyen Sports à Denos Limited, une société-écran établie aux Emirats Arabes Unis, pour le transfert de Geoffrey Kondogbia de Séville à Monaco. Doyen doit en effet reverser 10% de chaque transfert à Denos.

C’est une histoire digne d’une série B, sous les palmiers de Miami Beach. Sauf qu’il n’est pas question de trafic de drogue, mais du commerce de parts de footballeurs. Interdit par la Fifa en mai 2015, ce business ultra-rentable était la spécialité de Doyen Sports, l’un des plus gros fonds d’investissement du foot européen.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct