Football Leaks: caisses noires et gogo girls, les méthodes Doyen Sports

En moins de trois ans, Nelio Lucas, homme d’affaires inconnu du grand public, a fait de Doyen Sports l’un des plus gros fonds d’investissement du football européen. © Nadia molinari.
En moins de trois ans, Nelio Lucas, homme d’affaires inconnu du grand public, a fait de Doyen Sports l’un des plus gros fonds d’investissement du football européen. © Nadia molinari.

Ce 20 janvier 2014, le patron portugais de Doyen Sports fête ses 35 ans dans la démesure. Non loin de ses bureaux de Londres, Nelio Lucas a rassemblé 118 invités en smoking et robe de soirée dans une ancienne église du XIXe siècle, dans le très chic quartier de Mayfair. Au programme, dîner et danse jusqu’au bout de la nuit. La soirée a coûté 195.000 euros, réglés par Nelio Lucas depuis son compte au Liechtenstein.

Ce n’est pas un anniversaire, mais une démonstration de force : tous les amis et partenaires de Nelio Lucas sont rassemblés sous la voute de pierre. Ce soir-là, les présidents des deux clubs de Madrid, Florentino Perez (Real) et Miguel Angel Gil (Atletico) ont oublié leur rivalité pour trinquer à sa santé. Le vice-président du Milan AC, Adriano Galliani, est venu avec sa fille, fraîchement embauchée chez Doyen. On croise aussi le directeur sportif de l’Inter Milan, les dirigeants de Fulham, du Sporting Lisbonne et du FC Séville, et le fils du président du FC Porto.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct