l’édito

Football Leaks: le foot, un univers de fric où les joueurs sont du bétail

Bruxelles, mars 2009 : trois hommes, trois lignes directes vers des présidents. Musa Bazhaev (Alliance Oil) a l’oreille de Vladimir Poutine, Alexander Machkevitch (ENRC) est l’ami intime du président kazakh Nursultan Nazarbaïev, et Tevfik Arif (Doyen) est l’ami direct de Donal Trump et de Recep Erdogan. © Document Le Soir.
Bruxelles, mars 2009 : trois hommes, trois lignes directes vers des présidents. Musa Bazhaev (Alliance Oil) a l’oreille de Vladimir Poutine, Alexander Machkevitch (ENRC) est l’ami intime du président kazakh Nursultan Nazarbaïev, et Tevfik Arif (Doyen) est l’ami direct de Donal Trump et de Recep Erdogan. © Document Le Soir.

On dit souvent, de manière un peu caricaturale, que le football est le reflet de la société. Si c’est vrai, la lecture des révélations de plusieurs journaux européens – dont « Le Soir » – depuis deux semaines, dans le dossier des Football Leaks, fait froid dans le dos. Mais ce n’était somme toute que de la petite bière par rapport à ce que nous dévoilons aujourd’hui à propos des méthodes de Doyen Sports, l’un des principaux fonds d’investissement du football européen.

Si vous vous êtes offusqués devant les montages fiscaux de Ronaldo, les salaires faramineux de certains Diables rouges ou les clauses plus folles les unes que les autres dans les contrats des stars du ballon rond, vous n’avez encore rien vu.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct