En Irlande du Nord, la nouvelle frontière de l’après-Brexit

Mise en garde
: en octobre dernier, les membres d’un collectif anti-Brexit ont déployé des postes-frontières factices, tels qu’ils existaient auparavant, pour insister sur le risque d’une nouvelle séparation entre les deux parties de l’île. © Reuters.
Mise en garde : en octobre dernier, les membres d’un collectif anti-Brexit ont déployé des postes-frontières factices, tels qu’ils existaient auparavant, pour insister sur le risque d’une nouvelle séparation entre les deux parties de l’île. © Reuters. - Reuters.

Le samedi 8 octobre 2016, les automobilistes qui circulent entre l’Irlande du Nord et la République d’Irlande se voient arrêtés par des postes-frontières apparus pendant la nuit. Sur plusieurs routes, des guérites de bois ont été dressées à côté de grands panneaux annonçant : « Douanes : vous entrez au Royaume-Uni. » Des individus vêtus d’anciens uniformes de douaniers, casquettes et manteaux noirs, font mine de contrôler les papiers des véhicules avant de leur remettre des tracts signés d’un collectif baptisé « Les communautés frontalières contre le Brexit ». Cette manifestation originale avait pour but de mettre en garde contre le possible retour d’une frontière entre les deux parties de l’île après le référendum britannique en faveur d’une sortie de l’Union européenne.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct