Publifin, l’affaire qui «jette le discrédit sur l’ensemble du monde communal wallon»

Pour Paul Furlan (photo en haut), cette affaire, si elle est avérée, jette le discrédit sur «
l’ensemble du monde communal
». 
©Photo News
Pour Paul Furlan (photo en haut), cette affaire, si elle est avérée, jette le discrédit sur « l’ensemble du monde communal ». ©Photo News

Entre 1.340 et 2.871 euros brut par mois. Cette fourchette, c’est celle de la rémunération perçue par 24 élus locaux, pour l’essentiel originaires de la province de Liège, en échange de leur participation aux réunions des comités de secteur ou de sous-secteur de Publifin (ex-Tecteo), une intercommunale qui gère des participations dans plusieurs sociétés du groupe actif dans l’énergie et la communication, notamment. Cette rémunération leur était versée depuis juin 2013, révèle notre confrère David Leloup dans les colonnes du Vif et de Sud Presse, qu’ils assistent ou pas aux réunions au contenu pour le moins léger.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct