Budget mobilité: une fausse bonne idée bien coûteuse!

Budget mobilité: une fausse bonne idée bien coûteuse!

Bref rappel, mi-octobre, en plein conclave budgétaire le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders annonce face caméra la décision du gouvernement Michel d’instaurer le « budget mobilité » (de la sorte, il ne fait d’ailleurs que relayer une revendication avancée par la FEB depuis de nombreux mois…).

Le principe est simple : au lieu de se voir offrir une voiture de société, un travailleur pourra opter pour un « budget mobilité » : une somme d’argent (le ministre Reynders avançait le chiffre de 450 euros/mois) que ledit travailleur utilisera à des fins de mobilité. Et s’il ne l’utilise pas dans son entièreté, le reste est converti en salaire extra.

Tentant. Séduisant. D’autant que l’objectif semble louable : diminuer le nombre de voitures (de société) pour diminuer la congestion routière.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct