Les compléments alimentaires pour sportifs? Attention, danger

Des cas de tachycardie, d’arythmie et d’AVC ont été signalés à l’Anses © Iko
Des cas de tachycardie, d’arythmie et d’AVC ont été signalés à l’Anses © Iko

Trop beau pour être vrai. Ou pour être sans risque. Arborer les muscles de King Kong simplement en avalant des gélules, perdre ses fameuses poignées d’amour en en gobant quelques autres, les promesses de certains compléments alimentaires ont du mal à être démontrées. Pire, ces molécules peuvent faire courir des risques à leurs utilisateurs. Sur base de ces conclusions, fruits d’une étude fraîchement publiée, l’Agence française de sécurité sanitaire (Anses) tire la sonnette d’alarme.

En cause, des cas concrets d’effets indésirables susceptibles d’être liés à la consommation de compléments alimentaires destinés aux sportifs. Entre 2009 et 2015, 49 signalements sont ainsi arrivés aux oreilles de l’ANSES. Tachycardie, arythmie et AVC, la majorité des effets potentiellement graves concernent le système cardiovasculaire. S’ils sont moins fréquents, des troubles d’ordre psychiatrique (anxiété, nervosité, troubles de l’humeur) ont également été recensés par l’agence française.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct