Anne Weyembergh: «Il y a des raisons d’espérer pour l’Europe»

© Bruno Dalimonte.
© Bruno Dalimonte.

Brexit, crise migratoire, menaces terroristes, incertitudes géopolitiques, montée des populismes… tout cela sur un arrière-fond économique toujours précaire. 2016 fut, sans conteste, une annus horribilis pour l’Europe ! Le plus difficile est-il derrière nous ? Nous avons demandé à Anne Weyembergh, professeur de droit à l’ULB et présidente de l’Institut d’Études européennes de cette université, de passer en revue les différentes incertitudes, crises et défis que l’Union devra affronter en 2017.

Les incertitudes et les périls potentiels pour l’Europe sont légion en 2017. Il y a d’abord « l’héritage » de 2016, et au premier chef le Brexit. Question préliminaire : celui-ci est-il inéluctable ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct