Détention prolongée pour l’agresseur présumé de la triathlète Sofie Goos

L’homme soupçonné d’avoir agressé au couteau Sofie Goos est maintenu pour deux mois de plus sous les verrous, a ordonné vendredi la chambre du conseil d’Anvers. L’individu souffre visiblement depuis des années de problèmes psychiques. Le rapport psychiatrique est toujours attendu, huit mois après les faits.

Le 15 mai dernier, Sofie Goos courait dans le parc Spoor Noord à Anvers lorsqu’elle a été poignardée dans le dos par Samir T., 26 ans. Le mobile du suspect reste inconnu. Blessée au rein droit, la triathlète a été hospitalisée plusieurs jours.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct