Décès de l’écrivain argentin Ricardo Piglia

L’écrivain argentin Ricardo Piglia, romancier, critique et essayiste, auteur d’une vaste œuvre traduite en quinze langues, est décédé vendredi à Buenos Aires à l’âge de 75 ans. Piglia avait vécu de nombreuses années aux États-Unis mais était rentré depuis quelques mois dans la capitale argentine. Il est mort des suites d’une sclérose latérale amyotrophique, une maladie neurodégénérative.

Il était né le 24 novembre 1941 à Adrogué, dans les environs de Buenos Aires. Après des études d’histoire, il avait travaillé dans diverses publications. Parmi ses nombreux ouvrages figurent des romans – « Respiracion artificial » (« Respiration artificielle »), « Plata quemada » (« Argent brûlé »), « Blanco notturno » (« Cible nocturne ») –, des nouvelles, des essais…

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct