«Noir Jaune Blues»: redessiner un possible, recréer du lien

© Mathieu Golinvaux
© Mathieu Golinvaux - mathieu golinvaux

Ne pas être dans le déni et ne pas traiter avec mépris la souffrance, l’angoisse et l’inquiétude de nos démocraties européennes. C’était le conseil qu’un de nos experts lançait, au début de cette année, à ceux qui sont en charge de ce monde. Une exhortation qui prend tout son sens à la lecture des résultats de la grande enquête que Le Soir publie aujourd’hui et qui sonde en profondeur la société belge, vingt ans après « Noir Jaune Blues ». A l’époque, notre journal avait commandité au bureau d’études Survey&Action et à son sociologue Benoît Scheuer, un état de l’opinion publique après l’affaire Dutroux, dans la foulée de la Marche Blanche. Aujourd’hui, c’est la Fondation « Ceci n’est pas une crise » qui a sollicité le sociologue pour mesurer l’impact sur notre société des bouleversements à l’œuvre (économie, migration, etc.).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct