«Noir Jaune Blues»: «Quelque chose a changé avec les attentats»

© Mathieu Golinvaux
© Mathieu Golinvaux

J e suis devenu raciste. » Laurent, 50 ans, n’a pas de mots assez durs. Du genre à atteindre le point Godwin après 5 minutes de conversation. Sauf que dans sa comparaison, il est plutôt du côté des nazis : « En termes de répression, il faudrait peut-être aller chercher l’inspiration dans ce qu’ils faisaient pendant l’occupation. »

Il parle de son travail d’intérimaire à Libramont dans une entreprise de conditionnement de lait. De ses collègues, des étrangers « plus occupés à jouer avec leur GSM qu’à travailler ». Il y a un Tchétchène qui « prétend » avoir un diplôme d’ingénieur. « Il la ramène tout le temps et me parle mal, il me méprise. Je lui ai dit : “Toi, on te tolère, tu me donnes pas d’ordres !”  »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct