Le M5S italien de Beppe Grillo ne rejoindra finalement pas les libéraux européens

© AFP
© AFP

Guy Verhofstadt, président des libéraux européens, ADLE, a déclaré : «  Je suis arrivé à la conclusion qu’il n’existe pas de garanties suffisantes pour conclure un programme commun en vue de réformer l’Europe.  »

En effet, les Italiens anti-euro du mouvement Cinq Étoiles (M5S) avaient voté «  oui  » pour que ses eurodéputés rejoignent les libéraux européens au Parlement de l’UE. Ils voulaient alors quitter leur groupe actuel, « Europe de la liberté et de la démocratie directe » où ils côtoyaient d’autres formations telles que le Ukip, partisan du Brexit.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct