Syrie: personne n’a vraiment envie de connaître la vérité

© Reuters.
© Reuters.

Les médias russes, et naturellement syriens, ainsi que les sites d’information « poutinophiles » diffusent des interviews d’habitants d’Alep-Est qui dénoncent, en termes parfois apocalyptiques, l’oppression qu’ils auraient subie sous la coupe des rebelles présentés par eux comme autant d’islamistes extrémistes.

De tels témoignages triés sur le volet, de la part d’habitants qui ont tout intérêt à en remettre pour complaire aux vainqueurs, surtout si ce sont les vainqueurs qui les interrogent, ne sont objectivement pas fiables.

Une question nous taraude, cependant, de plus en plus : pourquoi nos grands médias français indépendants ne contrecarrent-ils pas cette propagande en recueillant, eux aussi, maintenant qu’ils y ont accès, les témoignages de ceux qui ont vécu à Alep sous l’administration rebelle et, à la fin, sous bombardements russes ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct