Pour Milquet, il faut réfléchir ensemble au vivre-ensemble

Le Belge a le blues… Et Joëlle Milquet a des idées. Plus pétaradante que jamais depuis qu’elle est redevenue députée bruxelloise, la centriste cogite. Elle a le temps de prendre la température de la société civile. Résultat : elle bouillonne…

Le repli identitaire, le rejet de l’autre, la crise de la représentativité aussi, tout cela doit se combattre par le débat et le dialogue, insiste-t-elle. C’est pourquoi elle propose (dans la Libre de ce lundi) des assises citoyennes, des échanges entre panels de citoyens, menés en collaboration avec la Fondation Roi Baudouin et les universités, afin d’aborder en profondeur ces sujets qui polarisent, qui divisent.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct