Cyminology Phoenix

<span>Cyminology</span> Phoenix

Les puristes vont évidemment arguer qu’il ne s’agit pas de jazz. Et alors ?

Cymin Samawatie, la leader iranienne de ce groupe berlinois, chante ses propres textes et ceux de poètes persans des siècles passés comme Rumi, Hafez, Omar Kayyam ou de la poétesse et du poète du XXe siècle Forough Farrokhzaad et Nima Yushij. Elle les met en musique de façon originale, en partant de ses influences : musiques persane, orientale, occidentale, classique et moderne, musique de chambre et liberté du jazz.

Le mixage est très réussi, les mots des poètes, même si on ne comprend pas le farsi, formant eux-mêmes une scansion musicale, apportant leur énergie à la musique et leur rythme propre, qui n’est quasi jamais du 4/4, comme en rock-pop, mais utilise des mesures impaires.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct