Le cri d’émancipation de la femme indienne

Shumona Sinha a l’écriture féroce et décapante. © Patrice Normand.
Shumona Sinha a l’écriture féroce et décapante. © Patrice Normand. - Patrice Normand.

Deux femmes lancent un cri de révolte. La première, Esha, est une immigrée indienne installée à Paris et professeure d’anglais dans un lycée de banlieue. Désenchantée par Paris, par son métier d’enseignante, désemparée par sa place de femme dans cette métropole, elle cherche toujours les raisons qui la poussent à rester en France.

Le deuxième personnage imaginé par Shumona Sinha, Mina, est une paysanne qui vit dans la campagne à Tajpur, près de Calcutta. Elle croit se battre pour vivre son amour avec son cousin Sam et sauver les terres familiales menacées par la construction d’une usine automobile. Le combat est perdu d’avance puisque dans sa région, les femmes ne sont pas réellement maîtresses de leur destin.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct