À Bruxelles, un chauffoir pour oublier la rue: «Nous accueillons tous les profils»

Photo d’illustration © Pierre-Yves Thienpont - Le Soir
Photo d’illustration © Pierre-Yves Thienpont - Le Soir

S ans papiers, tu n’es pas un être humain, on pourrait te tuer demain sur la route et personne ne s’en préoccuperait ».

Si l’œil est rieur, le ton est franc et sans concession. Mohamed Ali, c’est le nom qu’il se donne, arrive tout droit de Khartoum, au Soudan, après de nombreux mois de galère. Direction le Tchad puis la Libye où un passeur lui soutirera toutes ses économies. Une traversée en bateau puis une longue marche à travers l’Europe en passant par l’Italie, la France et puis la Belgique où cet homme de 25 ans débarque un peu par hasard, du côté de la gare du Nord.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct